Non classé

First blog post

This is your very first post. Click the Edit link to modify or delete it, or start a new post. If you like, use this post to tell readers why you started this blog and what you plan to do with it.

post

Publicités
écologie·DIY·zéro déchet

#3 Le shampoing solide

shampoo-bar-1024x985Celui-là j’avais hâte de le tester! Dans un premier temps, j’ai donc terminé ou fait don de mes derniers flacons de shampoing. Je me suis baladé dans les magasins bio et le seul shampoing solide proposé était affiché à 6,25 Euros pour 85g, soit 73,53 Euros le kilo. Je sais pas vous, mais je trouvais ça un peu chéro pour un shampoing. J’ai donc été sur le site aroma zone et je me suis choisi la recette dont voici le lien: https://www.aroma-zone.com/info/recette-cosmetique/shampooing-solide-coco-menthe-citron-vert

J’ai regardé les avis, ça avait l’air pas mal et le nez sensible de mon mari accepte les odeurs de coco, citron et de menthe… Parfait! J’ai donc tout commandé et fait ma petite préparation. Me voilà avec un joli pain de savon.

L’odeur est agréable et légère, il mousse bien et surtout mes cheveux sont bien propres. J’adhère! Alors qu’en est il du coût de revient de ce shampoing?

Après de savants calculs, ce shampoing solide pesant 196,5g me revient à 3,97 Euros, soit 20,20 Euros le kilos. Bon ba ça se passe de commentaires… Ca fait un mois que je l’utilise et je pense qu’il peut me durer 2 mois encore, voire plus… J’ai également fait la comparaison du coût avec un shampoing liquide en bouteille diesel. On va dire que notre produit se situe en terme de prix au niveau des shampoings de marque. La durée des shampoings en bouteille est très variable d’une famille à l’autre mais tourne généralement autour d’un mois.

C’est donc un essai transformé pour le shampoing solide fait maison!

In ZD we trust.

écologie·zéro déchet

#2 Fière!!!

Mini billet pour partager ma fierté. Auparavant, ma salle de bain était bondée de produits divers et variés qui ne servaient… à rien! J’ai récemment rompu avec le shampoing liquide pour fabriquer mon propre shampoing solide (objet d’un prochain article) mais également avec le sempiternel gel douche et son emballage pétrolesque pour la bonne vieille savonnette. Et bien ce tri par le vide fait beaucoup de bien. Et le ZD c’est ça aussi: consommer moins, mieux et intelligemment!

In ZD we trust!

écologie·zéro déchet

#1 La lessive


C’est la première chose que j’ai testée. Déjà parce que la lessive coûte cher, ensuite les bidons sont lourds et c’est chiant quand on fait les courses. Et puis toute cette odeur de chimie… Merci mais non merci.

J’ai testé 2 recettes. Pour la première, trouvée sur YouTube il fallait un temps de pause d’une nuit blablabla et finalement elle restait assez solide et donc difficile à mettre en bidon. J’ai alors trouvé la deuxième recette sur Pinterest… Et oui, on ne se refait pas! Cette recette comprend les mêmes ingrédients de base: eau, savon de Marseille, bicarbonate de soude, vinaigre blanc +/- huiles essentielles.

http://www.lemeilleurdudiy.com/faire-sa-lessive-soi-meme-diy-facile/

Ce que j’ai aimé c’est qu’il n’y a pas de temps de pause à respecter et qu’elle reste bien liquide. Elle est donc facile à réaliser et peu contraignante.

Le dernier argument très important pour moi: elle est économique. Et je vais le prouver par A+B. La grande enseigne à côté de chez moi est un hyper U. Je me suis donc baladée sur U drive pour voir les prix des différents ingrédients. J’ai pris pour référence la lessive la MOINS chère, de la marque U affichée à 3,79€ pour 2 litres. Pour le reste :

vinaigre blanc : 0,56€/L

Bicarbonate de soude : 3,14€/kg

Savon de Marseille en copeaux: 5,42€/kg

Après recherche sur le net il est apparu que le prix moyen du litre d’eau du robinet en France est de 0,003€.

Après une très simplette règle de 3 on obtient que pour réaliser notre recette nous utilisons

0,813€ de savon, 0,314€ de bicarbonate de soude, 0,061€ de vinaigre blanc et enfin 0,006€ d’eau du robinet français… Nos 2L de lessive nous reviennent donc à 1,194€…

Cette lessive est donc économique et écologique. Concernant les déchets: on réutilise le bidon ad vitam eternam mais quid de la bouteille de vinaigre (elle sert tout de même à plusieurs bidons de lessive), de l’emballage des copeaux (ça peut se résoudre en achetant un pain de savon de Marseille) et du bicarbonate de soude ?

In ZD we trust !

écologie·zéro déchet

Pourquoi?

J’ai toujours été manuelle. J’adore créer des choses, toutes sortes de choses et il y a quelques années je me suis mise à la couture. J’ai donc commencé à pratiquer le « home made ». Me voici sur pinterest à glaner de nouveaux tutos et patrons de tous côtés… Je trouve plaisir à faire des choses par moi-même et ne plus les acheter. Je me rends compte que des choses vendues une fortune sont parfois simplissimes à réaliser.

Dans cet esprit mon mari m’offre un jour le livre de Béa Johnson « zéro déchet ». Je ne l’ouvre pas tout de suite et le laisse de côté pendant près d’un an.

La vie suit son cours, nous faisons des travaux dans notre maison et un jour nous emmenons à la déchetterie un camion rempli de nos multiples déchets: gravats, grillage, vieille baignoire… J’observe toutes ces bennes dégueulant de déchets et me demande « Mais où va tout ça? ». Quand je pose la question à mon mari il me répond: « ce qui peut être recyclé sera recyclé, le reste sera enfoui. » ENFOUI.

La prise de conscience est arrivée à ce moment précis. Je savais, bien évidemment, que l’on enfouissait certaines choses, mais pas AUTANT de choses.

Je rouvre le livre offert une année plus tôt. Je m’y retrouve sur plusieurs points et je trouve cette façon de penser logique.

Je me suis rendu compte que le recyclage n’est pas une fin en soi, qu’il faut pendre le problème à sa source: la consommation, ou plutôt la SURconsommation. Sans demande, il n’y a pas d’offre.

Le zéro déchet combine ma passion des travaux manuels et mon souci de l’écologie. J’essaie de faire au mieux dans ma démarche, tout en essayant de l’adapter à ma vie de tous les jours. Je pars du principe que le ZD ne doit pas être une contrainte dans ma vie mais qu’au contraire, il doit l’alléger.

Je souhaite partager ici mes essais de recettes, les astuces que je tente au quotidien donner mon avis, avoir votre opinion. Sont elles vraiment économiques? Ecologiques? A adopter ou à rejeter?

In ZD we trust!